Un ministre de la santé en Russie

M. COMBES le Premier ministre français, qui est un membre de la profession médicale, est sur le point de démissionner. Depuis plusieurs années, il y a généralement au moins un membre médical du cabinet français, mais il semble qu’il n’y ait actuellement aucun frère professionnel susceptible de prendre la place de M. Combes. M. Clément est, en effet, encore un chef politique, mais il n’est pas de la matière dont sont faits les ministres. Alors que le temps se prépare pour l’avènement d’un autre ministre de la santé en France, la profession peut se contenter d’accepter la nomination récente du professeur Lukjanoff au poste de vice-ministre de l’instruction publique en Russie comme reconnaissance de son importance politique dans un pays où cela aurait difficilement pu être recherché. Le Dr Lukjanoff, un ancien élève de Ludwig, est l’auteur d’un traité sur la pathologie générale de la digestion. Il y a peu de temps, il était professeur à l’Université de Varsovie; puis il fut nommé directeur de l’Institut de médecine expérimentale de Saint-Pétersbourg; maintenant il est membre du gouvernement du pays le plus autocratique du monde civilisé. Nous saluons l’élévation d’un membre de notre profession à un poste de haute dignité et d’importance dans lequel un homme de grande culture intellectuelle, avec l’illumination de l’esprit et la libéralité du sentiment produit par une formation scientifique, aura l’occasion de faire un bien incommensurable .