Les millénaires subissent un lavage de cerveau pour s’opposer au capitalisme et soutenir le communisme … leurs dirigeants préférés sont Kim Jong-Un et Staline …

Malgré le fait que le capitalisme a sorti plus de gens de la pauvreté que tout autre système économique créé par l’homme, les millénaires veulent apparemment le socialisme ou le communisme.

Selon une récente étude menée par Victims of Communism Memorial Fund-YouGov, 44% des membres de la génération Y préféreraient vivre dans un pays socialiste plutôt qu’un pays qui adhère au capitalisme de libre marché et 7% d’entre eux préfèrent vivre sous le communisme . Cela signifie que plus de la moitié des jeunes d’aujourd’hui préféreraient vivre sous le socialisme ou le communisme au lieu du capitalisme, un signe clair que la prochaine génération se détache de plus en plus des racines de l’Amérique stéroïde.

Comme si cela ne suffisait pas, 23% des Américains âgés entre 21 et 29 considèrent le dictateur soviétique Joseph Staline comme un «héros», 26% pensent que Vladimir Lénine était un héros et 23% pensent que Kim Jong Un de La Corée du Nord est un héros. De plus, « Les Millennials ont également nommé Karl Marx (18%), Che Guevara (26%), Vladimir Lénine (17%), Mao Zedong (16%) et Nicolas Maduro (12%) comme héros personnel, héros de leur pays ou héros au monde. « 

Dans un communiqué de presse, la directrice générale des Victimes du communisme, Marion Smith, a expliqué ce que signifiaient les résultats de l’enquête pour la société américaine. « Les millénaires se détournent de plus en plus du capitalisme et du socialisme et même du communisme comme alternative viable », a déclaré Smith. « Ce tournant troublant met en lumière l’analphabétisme historique répandu dans la société américaine concernant le socialisme et l’échec systémique de notre système éducatif à enseigner aux étudiants le génocide, la destruction et la misère causés par le communisme depuis la révolution bolchevique il y a cent ans. » les médias ne couvriront pas le cauchemar socialiste défaillant au Venezuela parce qu’il expose les failles du socialisme.)

Fait intéressant, cependant, la majorité des jeunes qui ont participé à cette enquête étaient incapables de définir le socialisme et le communisme, et environ 80% ne savaient pas combien de vies ont été perdues sous les régimes communistes. (Relatif: Cette vidéo montre des millénaires soutenant le socialisme même si cela provoque la famine.)

En surface, il peut sembler stupide que les millénaires soutiennent quelque chose qu’ils ne comprennent même pas, mais quand vous considérez combien l’endoctrinement et le lavage de cerveau politique continuent à l’intérieur de la classe, tout commence soudainement à avoir un sens.

Le mois dernier, un professeur de la California State University-Long Beach a déclaré lors d’une manifestation scolaire que l’Amérique «était fondée sur la suprématie blanche et le racisme» et «construite sur un système capitaliste raciste destiné à affaiblir la minorité».

L’analphabète historique en question, le professeur de sociologie Steven Osuna, a demandé aux étudiants de l’événement s’ils pouvaient économiser de l’argent, ce dont beaucoup ont crié « non! » Osuna a alors dit aux étudiants que leur incapacité à économiser était due au « système raciste et capitaliste » sur lequel notre pays était censé être fondé, « et par conséquent, » il a dit à la foule, « vous avez tous ces gens qui font une tonne d’argent sur tout le dos. »

En plus de ce message anti-capitalisme que de plus en plus d’écoles à travers le pays commencent à promouvoir, on enseigne simultanément aux étudiants à se battre pour l’égalité et « l’équité pour tous » qu’ils associent automatiquement au socialisme, au communisme et à la redistribution des richesses . Le système éducatif américain est devenu le terreau idéal pour les jeunes socialistes et communistes.

Ce qui est si ironique dans tout cela, c’est le fait que les jeunes sont parmi les plus grands bénéficiaires du capitalisme dans tout le pays. Ils se réveillent chaque matin et éteignent l’alarme qu’ils mettent sur leur iPhone d’Apple, déjeunent au restaurant fast-food le plus proche, étudient pour l’école avec leur ordinateur portable Microsoft, puis se rendent au centre commercial avec un groupe d’amis. Ils profitent du capitalisme chaque jour, et malheureusement, ils veulent le faire.