L’ACCC s’en prend à la nourriture des tout-petits de Heinz

Les aliments qui contiennent plus de 60% de sucre ne sont pas une option saine pour les tout-petits.

C’est le message de l’organisme australien de surveillance des consommateurs qui s’attaque au géant de l’alimentation Heinz pour avoir «trompé» les parents sur la valeur nutritive de leur nourriture pour tout-petits calcul.

La Commission australienne de la concurrence et des consommateurs a entamé une action en justice devant la Cour fédérale contre HJ Heinz Australie à propos de ses produits Little Kids Shredz.

Il allègue que Heinz vend faussement ces produits comme des options saines pour les jeunes enfants quand ils ne le sont pas.

« Ces produits contiennent plus de 60%, ce qui est nettement plus élevé que celui des fruits et légumes naturels – par exemple, une pomme contient environ 10 pour cent de sucre », a déclaré le président de l’ACCC Rod Sims.

L’ACCC affirme également que les produits Heinz Shredz sont susceptibles d’inhiber le développement du goût d’un enfant pour les fruits et légumes naturels.

Ils prétendent qu’ils encouragent les enfants à développer une préférence pour les goûts sucrés.

Un problème particulier a été posé avec l’emballage des produits, qui présente des images marquantes de fruits et légumes frais et des déclarations telles que « 99% de fruits et légumes ».

M. Sims dit que les grandes entreprises ont l’obligation, en vertu de la loi australienne sur la consommation, de s’assurer que les allégations de santé des produits n’induisent pas le public en erreur.

L’action en justice a été déclenchée par une plainte de l’Obesity Policy Coalition.

Jane Martin, directrice générale de la coalition, a salué l’action.