Enregistrement révoqué

Un pharmacien a vu son inscription suspendue pendant 18 mois après avoir été accusé d’avoir agressé indécemment une cliente.

L’homme a été accusé de faute professionnelle après qu’une femme – connue uniquement sous le client A – se soit plainte à la police de l’avoir agressée indécemment après une visite à sa pharmacie de Mudgee, dans le centre ouest de la Nouvelle-Galles du Sud, en octobre 2013 acheter viagra.

Les accusations ont été rejetées en mars 2014 en vertu de la Mental (Forensic Provisions) Act 1990 (NSW), qui «autorise le président du tribunal à rejeter les accusations s’il semble que l’inculpé est (ou était au moment de la commission présumée de l’infraction) souffrant d’une maladie mentale ou d’un état mental pour lequel un traitement est disponible dans un établissement de santé mentale ».

Mercredi, le tribunal administratif et civil de la Nouvelle-Galles du Sud a confirmé la plainte, constatant qu’il avait à plusieurs reprises touché les seins, le slip et le soutien-gorge du client et poursuivi malgré ses demandes d’arrêt.

«Tout au long de l’incident, il a fait des commentaires obscènes à plusieurs reprises, sans surprise, la cliente A a dit qu’elle se sentait violée et maîtrisée», a conclu le tribunal.

Lors de la visite du 21 octobre 2013 à son magasin, l’homme avait tiré sur ses cheveux avant de commencer à se frotter le dos de sa jambe, «rampant».

Quand la femme est partie et est allée à sa voiture, il a suivi, ouvrant la porte et sautant à l’intérieur.

Elle a dit à la police qu’il disait des choses comme «Je rêve de toi tous les soirs, je ne pense pas pouvoir dire« je t’aime »mais je t’adore et je veux voir tes seins.

Le pharmacien possédait l’entreprise depuis 30 ans avant de la vendre en mars 2104, et de laisser expirer son enregistrement.