Candidose hépatosplénique

Au rédacteur en chef-Les lignes directrices publiées récemment Infectious Diseases Society of America pour le traitement de la candidose hépatosplénique comprennent des recommandations fortes pour l’utilisation intensive et prolongée d’antifongiques fondées sur des preuves de faible qualité en plus d’une recommandation unique d’ajouter des glucocorticostéroïdes avec une faible La candidose hépatosplénique est un syndrome clinique très inhabituel Contrairement à la plupart des infections à Candida, les tentatives de croissance de l’organisme ou même de visualiser sur les taches ont souvent échoué, et le diagnostic repose souvent simplement sur la présence de fièvre et d’un étude radiographique anormale La nécessité d’un tel traitement prolongé, en d’autres termes des mois, est plutôt inexplicable. Le foie et la rate sont bien perfusés avec une bonne pénétration du médicament comparativement au système nerveux central. Cependant, contrairement aux recommandations pour la candidose hépatosplénique thérapie était nécessaire pour le traitement réussi de can Des manifestations récentes suggèrent fortement que les manifestations cliniques de la candidose hépatosplénique sont un exemple de la maladie inflammatoire de reconstitution immunitaire Le début de l’infection se produit lorsque la réponse inflammatoire est restaurée ainsi que le fait que les glucocorticostéroïdes mènent à une amélioration rapide. un traitement antifongique concomitant peut être nécessaire, il est improbable que les symptômes persistent si longtemps que des stéroïdes sont ajoutés au schéma thérapeutique. Les lignes directrices devraient inclure la reconnaissance de la physiopathologie de cette condition et fournir des recommandations concernant la thérapie antifongique et l’utilisation de agents anti-inflammatoires

Remarque

Conflit d’intérêts potentiel L’auteur certifie qu’il n’y a pas de conflit d’intérêts potentiel L’auteur a soumis le formulaire ICMJE pour la divulgation des conflits potentiels de conflit d’intérêts que les éditeurs jugent pertinents pour le contenu du manuscrit ont été divulgués