Canaux Ion

Rédacteur — J’ai été surpris par l’affirmation de Laniado et Dans une série d’expériences classiques dans les années 1960, Takeuchi et Takeuchi utilisaient des microélectrodes de verre pour étirer la fin de la membrane post-synaptique de la plaque d’extrémité du moteur. Le courant de la plaque d’extrémité diminue à mesure que le potentiel membranaire est bloqué à des valeurs croissantes à partir de sa valeur de départ de 100 mV. Le courant de la plaque d’extrémité était nul à un potentiel de membrane de 15 mV (potentiel d’inversion).Ce potentiel d’inversion a été affecté par la modification de la concentration externe de sodium et de potassium (devenant plus positive avec l’augmentation des concentrations en cations), mais il n’a pas été affecté par le changement de la concentration en chlorure. Ce résultat suggère que le canal était perméable au sodium et au potassium mais pas aux ions chlorure. D’autres études ont prolongé ces conclusions, et le canal s’est avéré être perméable au calcium et au magnésium et aux cations organiques (mais pas aux anions). En effet, la constatation que la perméabilité des cations divalents est un peu moindre à des concentrations élevées en cations laisse supposer qu’il y a des charges négatives sur la surface externe près de l’embouchure du canal.3 D’autres études analysant le potentiel d’inversion ont montré que les canaux sont associés aux récepteurs de l’acide aminobutyrique4 et aux canaux activés par la glycine5. Cependant, je n’ai pas connaissance d’études montrant que l’action de l’acétylcholine sur la plaque d’extrémité du moteur ouvre les canaux chlorures chez les mammifères ou chez d’autres espèces.